Karine Fontaine



Je suis née le 4 avril 1972 dans une petite ville de la Manche en Basse Normandie, Villedieu les Poêles. J’ai très vite réclamé à mes parents d’apprendre l’Accordéon. Je suppose pour imiter Papa qui lui-même en jouait. J’ai donc pris mes premiers cours de Solfège à 5 ans avec M. Gesbert à Villedieu.
J’ai suivi le parcours habituel avec les différents Concours A.C.F. présidés par M. Max Francy et Mme Lydie Kotala. Je me souviens qu’elle m’impressionnait beaucoup avec son Stylo qui battait la mesure ! A l’époque je m’en suis toujours bien sortie mais je n’étais pas réellement une « bête à concours ». Le Trac me rongeait, j’en étais malade plusieurs jours avant !  Je n'imaginais pas alors devenir une accordéoniste de métier.
Malgré cela, mon professeur m’a présenté au Trophée National de l’Accordéon. Celui-ci se déroulait à la Salle Gaveau à Paris et était présidé par M Philippe Krümm ; J’ai obtenu le 1er Prix en catégorie Musette interprétant la Valse Arabesque.
L’année suivante, il a souhaité que je participe à un Tremplin de jeunes accordéonistes à Cholet. J’ai été sélectionnée et c’est ainsi que j’ai rejoint, en 1989, l’équipe des «Prodiges de l’Accordéon » dirigée par Maurice Larcange.
Pour moi, ça a été le début d’une grande aventure qui m’a donné l’envie de faire ce métier même si je faisais déjà quelques bals de mariages, anniversaires avec mon Père et un ami non voyant. Maurice a beaucoup compté pour moi, il a beaucoup aidé de jeunes accordéonistes et reste toujours ma référence.
J’ai eu également la chance de rencontrer d’autres grands artistes, en France comme à l’étranger, que j’apprécie : Armand Lassagne (avec lequel j’ai pris quelques cours), Daniel Colin, Louis Corchia, Oleg Sharov (Russie), Brian Ericksson (USA), Kasys Stonkus (Lituanie), Dominique Émorine, Aurélien Noël, Sébastien Farge, Frédéric Langlais . . et je ne peux pas tous les citer.
En DEUG de langues, j’ai laissé tomber mes études pour me consacrer entièrement au métier. C’est ainsi qu’en 1992, j’ai constitué mon premier orchestre (6 éléments) et découvert dans le même temps que le travail de chef d’orchestre était ardu !
Parallèlement, j’ai participé à différentes compilations des « Prodiges » et « Génération 2000 » de l’accordéon ; Toujours sous la houlette de Momo. Puis arrive mon 1er album solo et une première compo, une valse « Friendly Musette ». Un CD qui fut enregistré au Studio « Sysmo Records » avec Dominique Samarq au son. J’ai de nombreux et bons souvenirs là-bas, rue Championnet. C’est d’ailleurs le titre d’une compo avec un ami Éric Mouet.
En 1993, j’enregistre un nouveau CD « Dans nos Bals Musette ». Puis en 1994 « Le Coeur en Goguette ». Après la naissance de mon fils, j’ai laissé un peu de temps passer et enregistre à nouveau en 1998 l’album « Allez, Venez Danser »
Plus récemment en 2009, est paru « Dans ma Boîte à Malice » qui comporte des oeuvres nouvelles composées avec mes amis Éric Mouet et Bruno Pignalet. D’autres compos sont en attente pour la réalisation de mon prochain album dont j’ai confié les orchestrations à Michaël Larcange.
Sans oublier les compilations où j’ai eu la chance de participer : Double d’Or Musette, 100 ans de Succès à l’Accordéon, Accordéon 2011 et 2012, Les Grands Crus de l’Accordéon . . .
J’ai effectué plusieurs tournées à l’étranger dès 1991 : Grande Bretagne, Russie, Canada, Lituanie, Hollande, Belgique et Jersey : Ile anglo-normande où je me rends régulièrement plusieurs fois par an depuis 20 ans. Mes études de Langues m’ont sans doute aidée à tisser des liens d’amitié dans ces pays et peut-être à faire apprécier notre Musette à la Française.
Si je n’étais pas, comme tout un chacun, dans l’obligation de gagner ma vie, je m’envolerais volontiers vers d’autres contrées telles Cuba ou l’Argentine pour m’imprégner de leurs musiques que j’adore, leur façon de vivre, leur histoire.
Chez nous, le musicien de bal est souvent contraint dans ses interprétations par les désidératas des danseurs : très peu d’entre eux adaptent leur chorégraphie à la musique. Le musicien au contraire doit toujours être attentif à ce que son public voudra danser ou non ! Il est vrai que la moyenne d’âge dans les bals et les thés dansants est élevée.
Je souhaiterais remercier les animateurs des radios locales qui s’investissent pour diffuser nos disques. Il est vraiment dommage que nous n’ayons plus d’émission de TV de grande audience pour valoriser toutes les facettes de l’accordéon. J’ai apprécié de participer aux émissions de « La Chance aux Chansons, Sevran en Chantant (le dimanche matin), FR3 Sur un Air d’Accordéon avec Michel Pruvot. Je n’oublie pas Soufflets c’est Jouer avec Didier Ohmer. C’était le moyen de faire de belles rencontres !
Tant que le public répond présent et que ma santé me le permet, j’espère pouvoir continuer à faire danser. Mon regret est de ne pas toujours pouvoir m’attarder : visiter nos belles régions et goûter les spécialités locales !


www : Karinefontaine.net
Powered By Blogger · Designed By Seo Blogger Templates

Webradio - Esprit-annuaire : MusiqueBloggerized by Free Blogger Templates Gallery Supported by Free Classified Ads Ouvert le Dimanche - Rencontre La Rochelle - Rencontre sur internet - Internet Radio - Free Webradio - Musique francophone Radio accordéon et musette Webradio des années 80 s Annuaire radio Donne ton avis Dancing Retro en France